Gestion

Consultation virtuelle: 3 conseils pour bien préparer votre client

2 minutes
Par CDMV
Publié le 06 juillet 2020

 

Vous avez choisi d’intégrer la télémédecine à votre pratique vétérinaire? Si vous hésitez toujours, apprenez-en plus sur ses avantages et son implantation ici.

Les services vétérinaires devraient être prodigués avec le même professionnalisme, qu’ils soient donnés en personne ou virtuellement.

Voici trois conseils pour bien préparer un client à un rendez-vous en télémédecine.

 

Conseil #1: Vendez le concept!

Pour plusieurs, cela peut sembler un fardeau, en raison du volet technologique. Utilisez donc un langage qui communique clairement les avantages d’une consultation virtuelle:

  • «Nous pouvons planifier un rendez-vous virtuel. Cela vous permettra de gagner du temps et d’éviter de générer de l’anxiété chez votre animal.»
  • «Nous nous engageons à garder votre animal en bonne santé pendant cette période de distanciation physique. C’est pourquoi nous proposons désormais des consultations virtuelles. Notre équipe peut vous aider avec de nombreux maux et des visites de suivi dans le confort de votre salon.»

 

Conseil #2: Préparez adéquatement les clients dès la prise de rendez-vous.

Si votre client planifie une téléconsultation pour la première fois, assurez-vous que cette première expérience soit positive.

Après avoir expliqué comment se déroulera le rendez-vous virtuel, envoyez un courriel décrivant les étapes à suivre par le client, par exemple:

  1. Télécharger l’application avec le lien suivant. Suivre les instructions ci-jointes pour vous connecter (idéalement «X» minutes avant l’heure prévue du rendez-vous).
  2. Prendre des photos (plaies, lésions cutanées, selles, urine, etc.) ou des vidéos (tremblements, démarche ou autre) du problème médical de votre animal et les faire parvenir à la clinique par courriel afin que le vétérinaire puisse les analyser.
  3. Dresser une liste de vos questions et de vos préoccupations.
  4. Libérer un espace sur un comptoir ou une table pour favoriser les manipulations de votre animal.

N’oubliez pas d’informer votre client de votre tarif en mode virtuel.

Le client doit également savoir:

  • La durée prévue de la consultation et le mode de récupération de la prescription, s’il y a lieu: «Le rendez-vous durera environ «X» minutes. Si votre animal a besoin d’une ordonnance, celle-ci sera expédiée ou préparée pour le ramassage.»
  • «Si l’animal a besoin de soins supplémentaires, nous le ferons voir par un vétérinaire en clinique.»

Working in front of the computer, the kitten is lying on his lap.

 

Conseil #3: Gérez les attentes des clients.

Assurez-vous qu’ils sachent que votre clinique n’est pas «ouverte» tout le temps parce que vous offrez la télémédecine et informez-les de votre horaire. Si vous planifiez toutefois être en ligne 24/7, mais prévoyez facturer une prime pour les services de fin de soirée, soyez clair sur votre politique dès le départ: vos clients apprécieront la transparence et respecteront vos limites… en autant que vous les communiquiez clairement.

C’est maintenant le temps de passer aux rendez-vous virtuels!

La télémédecine comporte son lot d’avantages pour les vétérinaires, mais également pour les clients. Lorsque les propriétaires d’animaux constateront les possibilités qu’offre la télémédecine, ils deviendront vos meilleurs ambassadeurs. Ils recommanderont alors vos services et votre clinique pourra certainement acquérir de nouveaux clients!

Articles connexes

5 façons de renforcer la cybersécurité de votre pratique vétérinaire
Le coût des conseils gratuits
Télémédecine vétérinaire: pourquoi, pour qui et comment?