e-commerce

Vendre en ligne : les bonnes tactiques pour se lancer

4 minutes
Par CDMV
Publié le 15 mai 2020

La grande majorité des gens cherche à organiser son quotidien de façon pragmatique, car le temps manque. Pour cette raison, le magasinage en ligne devient une avenue de plus en plus commune : 87 % des foyers canadiens ont magasiné en ligne en 2018*, et cette proportion est appelée à augmenter.

Le e-commerce s’inscrit dans une vision de croissance naturelle de toute entreprise, et est indissociable des services offerts en clinque. De plus, la vente en ligne augmente le rayonnement de la pratique, permet de fidéliser sa clientèle et même d’en acquérir une nouvelle. Il ne remplace pas le commerce de détail; c’est plutôt un complément essentiel qui répond à une demande claire qu’expriment les consommateurs.

 

1. Mettez l’accent sur l’utilisateur : votre client

À la lumière de votre expérience en clinique, établissez vos objectifs en fonction de ce que le client recherche lorsqu’il magasine en ligne : de l’information claire et facilement accessible, un choix de produits intéressant et un processus d’achat à la fois facile et efficace. Voilà vos prémisses de base!

 

2. Offrez au client une bonne expérience en ligne… et en clinique!

Les consommateurs ont de plus en plus recours au commerce en ligne, mais souhaitent également voir les produits dans leur clinique vétérinaire, là où ils peuvent recevoir des conseils et interagir avec l’équipe. Tous les volets de l’expérience client sont importants : les soins, les conseils, l’aménagement de l’espace de vente au détail et le commerce en ligne, bien évidemment. Tous ces éléments ne font qu’un aux yeux du client, et pour cette raison, vous devez vous assurer que l’expérience soit agréable et cohérente, d’un bout à l’autre. Votre objectif ultime : être présent  pour accompagner et guider le client à chacune des étapes de son expérience.

 

3. Misez sur la transparence pour renforcer la confiance

L’information, c’est le nerf de la guerre. Les clients ont facilement accès à une mine de renseignements du bout des doigts: ne laissez pas « Dr Google » faire le travail (parfois bien, mais pas souvent!). Nourrissez votre site web d’informations, publiez une infolettre, bref, éduquez votre clientèle de sorte à devenir LEUR référence médicale numéro un. Même chose en clinique : prenez le temps d’expliquer vos recommandations pour en favoriser l’adhésion.

 

4. Choisissez la bonne plateforme

Assurez-vous que la plateforme de commerce électronique répond à vos besoins, tant au niveau de l’expérience client que de la gestion (réception et traitement des commandes, inventaire, expédition, etc.). La solution technologique que vous avez choisie doit vous permettre de maximiser vos ventes, tout en minimisant vos efforts. Pour valider la pertinence d’une solution, n’hésitez pas à engager la discussion avec des pairs ayant une réalité similaire à la vôtre, afin de valider leur satisfaction ou leur inconfort face à certaines fonctionnalités d’une plateforme vis-à-vis d’une autre.

5. Faites affaire avec des experts

Entourez-vous de gens qui vous connaissent et qui peuvent vous aider à performer dès le jour un. Assurez-vous de planifier tous les aspects de votre projet (le e-commerce représente d’ailleurs une bonne occasion de réviser ses processus!). Enfin, la création d’un plan de promotion et de communications marketing s’impose afin que le lancement soit un succès… tout comme la suite de l’aventure!

Le saviez-vous?

La grande majorité des propriétaires d’animaux ont le choix d’au moins deux vétérinaires dans leur secteur. Le commerce en ligne représente donc un canal supplémentaire pour les rejoindre, leur parler et leur permettre de fureter dans votre boutique vétérinaire, même lorsqu’ils sont à la maison. En résumé, le e-commerce favorise un meilleur positionnement et contribue à étendre votre rayon d’action. Allez rejoindre vos clients là où ils sont déjà : en ligne!

*CIRA, 2019

 

Articles connexes

Votre liste de critères pour choisir la bonne plateforme de commerce en ligne